Exercice n°1 : Apprentissage du point de non-retour

Le point de non-retour, c’est un instant où l’excitation atteint son paroxysme, et qui indique à votre cerveau qu’il faut « lâcher la sauce ». Comme son nom l’indique, une fois dépassé, le mécanisme de décharge orgasmique est déclenché, et c’est l’éjaculation.

Le point de non-retour

Connaître et contrôler son point de non-retour permet donc de retarder l’éjaculation. Pour cela, il va falloir vous masturber de façon différente.

Voici la marche à suivre :

  1. Allongez-vous, et détendez-vous. Prenez le temps d’être en contact avec votre corps et vos sensations. Caressez vous doucement, sans vous masturber. Vous pouvez caresser votre gland, votre frein, votre verge, et prêter une attention particulière au plaisir que cela vous procure. Vous pouvez vous aider d’une vidéo pornographique, dans ce cas, il va falloir prêter attention à deux choses : choisir une vidéo d’au moins 20minutes, et résister à la tentation d’avancer lorsqu’une scène vous parait moins excitante.
  2. Commencez à vous masturber, mais en modulant les rythmes et les mouvements : caresse, haut en bas, main, doigts… il existe assez de mouvements différents qui vous permettent de contrôler votre excitation. Si vous regardez une vidéo x, vous pouvez coller au « scénario » : ralentir, accélérer, vous arrêter, selon ce qui se passe à l’écran.
  3. Lorsque vous vous sentez sur le point d’éjaculer, arrêtez-vous, et pratiquez la respiration ballon. Répétez cela autant de fois que nécessaire pour tenir jusqu’au bout de la vidéo. Vous n’avez le « droit » de vous laisser aller à la jouissance que lors de la scène finale lorsque l’acteur éjacule. Si vous faites seulement appel à votre imagination, je vous recommande de réaliser 5 à 6 arrêts.

Au début, il vous faudra un certain nombre d’arrêt-départ pour tenir jusqu’au bout. Et, petit à petit, vous arriverez à tenir jusqu’au bout de la vidéo, sans devoir vous arrêter, simplement en modulant votre excitation pour ne pas approcher le point de non-retour. C’est alors vous qui choisissez le moment où vous vous laissez aller !

Dans un premier temps, je vous conseil de réaliser cet exercice quotidiennement. Ensuite, lorsque vous arriverez à tenir jusqu’au bout de la vidéo, sans ressentir l’envie d’éjaculer, il faudra espacer vos séances : d’abord une tous les deux jours, puis une tous les trois jours. Ce sera plus difficile, vos envies étant satisfaites moins souvent, mais cela vous permettra de consolider votre point de non-retour.

Une autre bonne technique, que vous pourrez expérimenter après, ou en même temps que ce premier exercice est le stop & go. Lorsque vous êtes avec votre partenaire, et que vous sentez que vous allez éjaculer, immobilisez -vous, arrêtez tout mouvement, jusqu’à ce que la pression soit redescendue. Une bonne solution pour vous aider est encore une fois la respiration ballon.