Thérapie complète pour contrôler son éjaculation

Guérir de l’éjaculation précoce grâce à des exercices simples

L’éjaculation précoce n’est pas une anomalie mais un « trouble sexuel », qui touche environ un homme sur deux en France, et qui peut être solutionné facilement. Ce problème est physiologique, c’est-à-dire qu’il est lié au fonctionnement de votre corps, et plus précisément, à la façon dont vous faites l’amour. Il est par conséquent inutile d’essayer de guérir par une approche psychologique, ou bien à l’aide d’anti-dépresseurs, qui ont, de plus, des effets secondaires lourds.

En intervenant sur vos réactions physiologiques, vous pourrez développer de nouvelles habilités sexuelles, qui règleront durablement vos problèmes d’éjaculation rapide. C’est ce qu’on appelle l’approche « sexocorporelle ». Il s’agit d’une rééducation par une série d’exercices visant à diminuer les tensions musculaires des muscles responsables du déclenchement de l’éjaculation.

L’approche sexocorporelle

L’approche sexocorporelle est une vraie bénédiction pour les éjaculateurs précoces, et qui plus est pour ceux ayant déjà essayés plusieurs solutions, sans résultats probants. En effet, cette approche leur permet, en quelques semaines, de pouvoir gérer et contrôler sans peine leur excitation, et ainsi de retarder l’éjaculation. C’est la façon la plus simple, la plus rapide, et la plus efficace de régler DÉFINITIVEMENT leur trouble sexuel.

Une méthode complète et pas à pas pour guérir définitivement de l’éjaculation précoce

Cette méthode est concrète, et vous permettra, dès le début, d’apprendre de nouvelles habilités sexuelles grâce à divers exercices. Vous allez ainsi travailler votre respiration et vos mouvements, pour diminuer les tensions musculaires de vos zones génitales, et contrôler totalement votre éjaculation. Cette démarche n’a rien de compliqué, et pour autant, elle apporte des résultats probants chez la plupart des hommes.

À l’aide d’un planning complet, où seront indiqués les séances à effectuer, et les exercices à réaliser, vous apprendrez pas à pas à être maître de votre excitation. Chaque exercice est détaillé séparément à l’aide de schémas et d’explications, pour vous permettre une compréhension parfaite.

Un autre avantage de cette méthode est que les premiers résultats sont perceptibles rapidement, ce qui est particulièrement motivant pour réaliser les exercices pendant les 12 semaines nécessaire à la guérison complète de l’éjaculation précoce.

Mon expérience avec l’éjaculation précoce

Comme vous, j’étais éjaculateur précoce, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai créé ce site d’informations. Je le vivais très mal, d’autant que j’avais une petite amie dont j’étais fou amoureux. Je la « harcelais » pour qu’on fasse l’amour tous les jours (car si on ne le faisait qu’une fois tous les deux ou trois jours, j’éjaculais encore plus vite), et je buvais beaucoup afin d’augmenter mes capacités…

Résultat des courses, elle a finit par me quitter, et je suis devenu alcoolique. De plus, étant toujours hanté par mon problème, je me suis peu à peu refermé sur moi-même, préférant être seul, plutôt que de subir la peur de ne pas satisfaire ma partenaire. Évidemment, je n’ai pas osé en parler avec mes amis, ni avec ma famille.

Tout cela me minait, mais je n’avais aucune solution… J’ai posé la question sur doctissimo, mais je n’ai reçu aucunes réponses. Et puis un jour, j’ai vu une pub pour une méthode : Stop-Éjac. Le discours de vente était plutôt bien ficelé, vantant une nouvelle approche, et des résultats quasi garanti. N’ayant rien à perdre, j’ai testé, sans grande conviction ceci dit.

Contre toute attente, elle a fonctionné et me voilà aujourd’hui ex-éjaculateur précoce. C’est dans le but d’éviter à d’autres d’en souffrir autant que moi que je me suis décidé à créer éjacontrole, un site d’informations sans prétention, mais qui, à mon sens, répond à une partie des questions que l’on se pose lorsqu’on est éjaculateur précoce.